juillet 16, 2020

Nous aurions tous besoin d'un peu de chance de temps en temps. Du talisman shintoïste, au chocolat symbole de chance, ces porte-bonheur japonais vous feront passer de la malchance à la bonne fortune en un rien de temps et comme leur nom l'indique, devraient vous porter bonheur. L'équivalent pour nous, Français du fer-à-cheval ou de la patte de lapin, ces objets japonais devraient vous porter chance et vous permettre de conjurer le mauvais sort.

De l'objet décoratif Feng-shui, aux bijoux porte-bonheur, entre superstition populaire et coutume, voyons ensemble quels sont les 10 porte-bonheurs les plus populaires du Japon !

 

Chat porte bonheur japonais : Maneki-Neko

"Maneku" signifie inviter ou faire signe, et "neko" signifie chat. Le maneki neko est une statuette de chat japonais que vous avez peut-être déjà vu sur les marchés asiatiques comme un petit présent sympathique. Cette statue de chat blanc est très kawaii ("mignon").

Ce chat vous faisant signe est fait de porcelaine, de plastique ou de métal et on le retrouve surtout à l'entrée des magasins. On peut le trouver sous différentes couleurs, comme le doré, le rouge, le blanc ou le noir, et on peut également le trouver dans différentes postures. Chaque couleur et chaque pose a une signification différente. Par exemple, on dit que l'or est symbole de prospérité et de richesse et que le noir éloigne les esprits maléfiques et promet la sécurité.

Maneki Neko

Le maneki neko, dans la culture japonaise, lève la patte traditionnellement. La patte droite invite l'argent et les affaires, et la gauche attire les clients et les gens. On peut donc dire que l'une ou l'autre patte levée est bonne pour les affaires, mais la patte gauche est traditionnellement utilisée pour les divertissements nocturnes tels que les maisons de geisha et les restaurants. La prochaine fois que vous verrez un maneki neko, regardez quelle patte est levée !

Cette statuette de félin peut-être une très bonne idée-cadeau. Ces statuettes seront parfaites pour votre ami superstitieux ou pour vous même si vous souhaitez attirer les clients ou pour que ce porte bonheur vous apporte l'argent. Retrouvable sous forme de tirelires, quoi de mieux que de porter votre statuette toute la journée sur vous grâce au t-shirt Maneki Neko !

t-shirt maneki neko

Amulette porte bonheur japonais : Omamori

Omamori signifie littéralement « quelque chose qui vous protégera ». Ce sont de petits porte-bonheurs.

Vous pouvez les obtenir dans presque tous les sanctuaires shintoïstes et temples bouddhistes de Tokyo ou plus largement, du pays du Soleil-Levant. Tout le monde peut acheter cet objet porte bonheur, quelle que soit sa religion. C'est un don fait au temple ou au sanctuaire.

Omamori porte bonheur japonais

Vous pouvez acheter ces pendentifs porte-bonheur pour un usage personnel. Cependant, de nombreuses personnes les achètent pour les donner à des membres de leur famille ou à des amis. C'est très courant si une personne est enceinte ou a un examen difficile à passer, par exemple.

Les amulettes les plus courantes sont enveloppées dans un sac qui sert de couverture et qui est généralement fait de soie. Les beaux motifs mettent souvent en scène la divinité ou une figure sacrée du temple ou du sanctuaire. Il n'est pas rare que le nom du temple ou du sanctuaire soit cousu sur la couverture. À l'intérieur de ces sacs, il y a parfois un morceau de papier ou de bois avec une prière ou une invocation. Les types les plus courants sont munis d'une sangle, que vous pouvez attacher à votre sac.

 

Figurine porte bonheur japonais : Daruma

Daruma

Les poupées daruma sont pour la plupart de couleur rougeâtre, avec le visage d'un homme aux sourcils épais et à la moustache, ce qui est également considéré comme un porte-bonheur au Japon. Elles sont faites de papier ou de céramique et l'on pense aussi qu'elles apportent chance, amour, courage et pouvoir. Ces statues sont disponibles en cinq couleurs importantes et présentent de multiples significations. Par exemple, une poupée daruma rouge porte chance et la fortune, une poupée blanche favorise l'amour et l'harmonie, et une poupée dorée apporte la richesse.

 

Omikuji, porte bonheur japonais

Les Omikuji (lot sacré) sont des présages écrits sur des bandes de papier roulées. Vous pouvez les trouver dans les sanctuaires et les temples de tout le Japon. La façon traditionnelle de recevoir un omikuji est de prendre un récipient en bambou rempli de petits bâtons et de le secouer jusqu'à ce que le premier bâton tombe. Chaque bâton est numéroté, et un prêtre ou une prêtresse choisit alors un omikuji qui correspond au bâton numéroté tombé de votre récipient en bambou.

Omikuji

De nos jours, il est plus populaire de faire un petit don (généralement quelques yens) au sanctuaire shintoïste ou au temple bouddhiste, puis de tirer soi-même un omikuji au hasard. Les distributeurs automatiques d'omikuji sont également populaires.

Si vous n'avez pas la chance d'avoir un omikuji portant un bon présage, alors vous devriez laisser votre bandeau derrière vous. Traditionnellement, les omikuji malchanceux, porte-malheur ou encore amenant un présage de mort sont attachés aux branches d'un arbre, où la malchance restera (espérons-le) au lieu de suivre celui qui a tiré la bande. Les omikuji synonymes de bon présage ou chanceux, en revanche, sont censés rester sur soi, dans la poche de votre manteau ou dans votre porte-monnaie.

 

Ema, la plaque en bois exauçant vos voeux

Beaucoup d'entre vous ont probablement déjà vu des photos d'ema ! Si vous avez visité un sanctuaire japonais, vous avez peut-être écrit un vœu sur votre propre ema. "Ema" est une combinaison des mots "image" (絵) et "cheval" (馬). Les Ema sont des plaques en bois qui servent à porter les vœux. On peut écrire son vœu au dos de n'importe laquelle de ces plaques, et on espère que votre vœu sera délivré à un dieu !

Dans les légendes japonaises, on pensait que les chevaux étaient le moyen de transport des dieux. Les gens donnaient leurs chevaux aux sanctuaires pour que les dieux soient plus enclins à entendre leurs prières. Ema est devenu un porte-bonheur pour remplacer l'offrande d'un vrai cheval pour ceux qui ne pouvaient pas se permettre de donner un véritable cheval. Le devant d'un ema comporte généralement une photo d'un cheval, et un souhait peut être écrit au dos.

Ema

Les superstitions sont toujours aussi fortes et, de nos jours, on peut trouver des éma de toutes les formes et de toutes les tailles dans la plupart des sanctuaires. Bien que les éma soient traditionnellement ornés d'un cheval, on peut également trouver cette plaque en bois façonnée selon votre personnage de dessin animé préféré, des fleurs de cerisier ou des cœurs. Certains ema ne comportent aucune image, alors ceux qui souhaitent être créatifs peuvent créer la leur.

Les ema peuvent être achetés sur un petit stand au sanctuaire, ou parfois vous avez la possibilité de faire un petit don dans une boîte à côté de l'ema avant de faire votre souhait.

 

Koinobori, le porte-bonheur des enfants

Koinobori

Un Koinobori est une manche à air en forme de carpe, traditionnellement utilisée au Japon pour célébrer la Journée de l'enfant, qui a lieu tous les 5 mai. Si vous passez au Japon à la fin du mois d'avril, vous pourrez voir ces magnifiques banderoles écailleuses dans le paysage japonais ! Dans l'art traditionnel japonais, la carpe - ou koi (鯉) en japonais, représente la force et la détermination. Les koionobori sont un symbole de bonne chance, de longévité et représentent les meilleurs vœux d'une famille pour que ses enfants aient un avenir réussi, en grandissant en bonne santé et chasser le mauvais oeil.

 

Osechi ryori, le repas porte-bonheur de Nouvel An

Osechi ryouri (御節料理) est un repas japonais traditionnel servi au Nouvel An. Placé dans des boîtes spéciales appelées Juubako (重箱), l'Osechi trouve son origine à la période Heian (794-1185). Les Japonais offraient de la nourriture aux dieux les jours qui marquaient le changement de saison et le plus important d'entre eux était le Nouvel An. De plus, les nobles mangeaient des plats spécifiques ayant des propriétés différentes pour l'année à venir.

Osechi ryori

Au fil du temps et avec le développement de la société japonaise, cette tradition est devenue très courante pendant la période Edo (1603-1868).

Une autre croyance importante était qu'au Nouvel An, il fallait éviter tout type de travail, y compris la cuisine, afin de ne pas déranger les dieux et de permettre à tous, y compris aux femmes du foyer, de se reposer et de profiter de la bonne nourriture. L'Osechi doit alors être cuisiné avant le Nouvel An pour respecter cette tradition.

Aujourd'hui, l'osechi c'est modernisé et beaucoup de nippons le compose de nombreux sushis aux saveurs diverses et variées.

 

Senbazuru, les grues porte-bonheurs

Selon la tradition japonaise, le pliage de 1 000 grues en papier vous donne la possibilité de réaliser un souhait particulier. Dans certaines variantes de la tradition, on peut vous accorder le bonheur et la chance éternelle, au lieu d'un seul souhait, comme une longue vie ou la guérison d'une maladie ou d'une blessure.

La grue est une créature de bon augure dans la culture japonaise (le dragon et la tortue aussi). On dit que la grue vit pendant 1 000 ans, ce qui explique la quantité qu'il faut plier. Certains pensent qu'une personne doit plier 1000 grues en un an pour obtenir les bénédictions de ce souhait.

Senbazuru

Comme on peut s'y attendre, le pliage de 1 000 grues en papier n'est pas un projet facile. Les grues en origami sont plus faciles à plier avec la pratique, mais la fabrication de 1 000 grues en papier reste une tâche énorme. C'est pourquoi il est courant que des groupes de personnes se réunissent pour faire un senbazuru. Et, comme cette activité rassemble les gens, le fait de fabriquer un senbazuru a été adapté à plus grande échelle pour sensibiliser le public, souvent pour de bonnes causes ou des campagnes de collecte de fonds à des fins caritatives.

Les Senbazuru sont devenus un symbole de guérison, d'espoir et devraient attirer la chance et chasser les mauvais esprits.

 

Kit Kat, le chocolat porte-bonheur 

Si vous pensiez que les Kit Kats n'étaient que de délicieuses gaufrettes recouvertes de chocolat, détrompez-vous. Il s'avère que chaque Kit Kat a un sens caché qui peut vous donner envie d'en manger davantage. En fait, votre chance n'en sera que meilleure.

Kit Kat Japonais

Kit Kat, se prononce "Kitto katto" en japonais et ressemble à l'expression japonaise "kitto katsu", qui signifie "Vous allez sûrement gagner !". La similitude de prononciation a transformé le bonbon en un porte-bonheur. Les familles ont commencé à envoyer des Kit Kats à leurs enfants en âge d'aller à l'université avant les examens, en espérant que les friandises les aideraient à obtenir de meilleures notes. En 2009, selon AdAge, Nestlé s'est même associée à la poste japonaise pour créer le "Kit Kat Mail", un "produit ressemblant à une carte postale vendu uniquement au bureau de poste et qui pouvait être envoyé aux étudiants sous forme de porte-bonheur comestible".

 

Vêtements japonais



Voir l'article entier

Geisha
Qu'est-ce qu'une Geisha ? Ce rôle méconnu

septembre 12, 2020

Venez découvrir l'histoire des geisha, ces femmes japonaises ayant dédié leur vie à l'art traditionnel japonais pour en maitriser tous les détails !
Voir l'article entier
Sanctuaire shinto : Lieu de culte japonais
Sanctuaire shinto : Lieu de culte japonais

septembre 10, 2020

Les sanctuaires shinto sont des lieux de culte et les résidences des kami, les "dieux" shintoïstes. Découvrons ensemble toutes leurs particularités !
Voir l'article entier
Top 10 des meilleurs animes de 2020
Top 10 des meilleurs animes de 2020

septembre 08, 2020

L'animation japonaise fait partie intégrante de l'export de la culture japonaise dans le monde entier. Découvrons le top 10 des meilleurs animés de 2020 !
Voir l'article entier