août 04, 2020

Le Mont Fuji (富士山, Fujisan) dont le point culminant se situe à 3776 mètres d'altitude, est le plus haut sommet du Japon. Il n'est pas surprenant que ce volcan en forme de cône presque parfait, et classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, ait été vénéré comme une montagne sacrée et ait connu une grande popularité parmi les artistes et les habitants au fil des siècles.

Le mont Fuji est un volcan actif, dont la dernière éruption remonte à 1707 mais l'activité volcanique du cratère et toujours très surveillée. Il se trouve à la frontière entre les préfectures de Yamanashi et de Shizuoka et peut être vu de Tokyo et de Yokohama par temps clair.

Une autre façon facile de voir les pentes du Mont Fuji est de prendre le train pour un voyage entre Tokyo et Osaka. Si vous prenez le shinkansen depuis la capitale du Japon en direction de grandes villes comme Nagoya, Kyoto et Osaka, la meilleure vue de la montagne peut être obtenue aux alentours de la gare de Shin-Fuji, sur le côté droit du train, après environ 40-45 minutes de voyage.

Vue du Mont Fuji depuis Shikansen

Vue du Mont Fuji depuis le shikansen

 

Notez cependant que les nuages et la mauvaise visibilité bloquent souvent la vue du mont Fuji, et vous pouvez vous estimer heureux si vous bénéficiez d'une vue dégagée de la montagne. La visibilité a tendance à être meilleure pendant les saisons froides de l'année qu'en été, ainsi qu'en début de matinée et en fin de soirée plutôt qu'en milieu de journée.

Si vous voulez profiter du Mont Fuji à un rythme plus tranquille et dans un cadre naturel agréable, vous devriez vous rendre dans la région des cinq lacs du Fuji (Fujigoko), du côté du versant nord de la montagne, ou à Hakone, une station thermale proche. Le mont Fuji est officiellement ouvert à l'ascension en juillet et août par plusieurs voies.

Alors que de nombreux voyageurs au Japon ne pensent qu'à escalader le Mont Fuji lors de leur visite, il y a en fait beaucoup plus à faire dans la région entourant cette grande montagne, voici donc nos 5 incontournables à faire et à voir au Mont Fuji.

 

5. Les sanctuaires de Sengen

pagode de chureito

Torii à Arakura / Pagode de Chureito et cerisiers en fleurs

 

Le shintoïsme est la religion la plus ancienne au pays du Soleil-Levant et les sanctuaires shinto sont consacrés au culte de diverses divinités ou "kami" et se trouvent dans presque toutes les villes du pays. Parmi les différents types de sanctuaires shintoïstes populaires, les sanctuaires Fuji Sengen sont un ensemble de plus de 1300 sanctuaires dans tout le pays qui vénèrent le Mont Fuji et la divinité associée à la montagne, la princesse Konohanasakuya.

Le sanctuaire principal des 1300+ sanctuaires de Sengen est le sanctuaire Fujisan Sengen qui est situé dans la ville de Fujinomiya, dans le parc national, à la pente sud-ouest du mont Fuji. Le sanctuaire a une histoire de plus de 1000 ans, mais la plupart des bâtiments actuels du sanctuaire ont été construits par Tokugawa Ieyasu au début des années 1600. Historiquement, le sanctuaire Fujisan Sengen était le point de départ de l'ascension du Mont Fuji. Cependant, lorsque le centre du pouvoir politique de la nation est passé de Kyoto à Edo (aujourd'hui Tokyo), la piste nord du Mont Fuji était plus facile d'accès et est finalement devenue la route la plus populaire.

T-Shirt FujiLe sanctuaire Sengen de Fujiyoshida, sur le flanc nord de la montagne, était le point de départ initial du sentier Yoshida et est encore utilisé aujourd'hui par un petit nombre de randonneurs puristes, mais une majorité d'alpinistes ont maintenant choisi de commencer l'ascension à la 5e station de la ligne Fuji Subaru, qui mène au sentier Yoshida, en haut de la montagne. De nombreux autres petits sanctuaires de Sengen se trouvent autour du mont Fuji, notamment le sanctuaire de Arakura Sengen, célèbre pour la pagode Chureito et la vue imprenable sur le mont Fuji, qui est particulièrement mise en valeur par les fleurs de sakura au printemps et le feuillage tombant en automne.

 

4. Fuji-Q Highland

 Fuji Q Highland

Situé au nord du Fuji, près du lac Kawaguchiko, le Fuji Q Highland est l'un des plus grands parcs d'attractions du pays du Soleil. Le Fuji Q Highland, qui n'a d'égal que le Nagashima Spaland près de Nagoya, est bien connu comme la première destination japonaise pour les sensations fortes et abrite de nombreuses montagnes russes qui battent des records du monde, comme Takabisha qui a l'angle de chute le plus élevé de toutes les montagnes russes sur Terre, avec 121 degrés, Eejanaika qui a 14 inversions, et Fujiyama qui détenait quatre records lors de sa première réalisation, dont celui de "la plus haute montagne russe du monde".

Le parc ouvre régulièrement de nouveaux manèges et propose une grande variété d'expériences uniques telles que des attractions sur le thème des anime, des événements saisonniers et le Thomas Land pour les enfants, pour n'en citer que quelques-uns. Juste à côté du Fuji-Q Highland se trouve le Highland Resort Hotel and Spa. Les clients y bénéficient d'une vue imprenable sur le mont Fuji et d'avantages tels qu'un accès rapide au parc chaque jour et l'entrée gratuite au musée voisin du Fujiyama et au Fujiyama Onsen.

 

3. Musée d'art d'Itchiku Kubota

 Musée d'art d'Itchiku Kubota

Le musée d'art Itchiku Kubota est situé sur la rive nord du lac Kawaguchiko et présente la technique Tsujigahana pour la décoration des kimonos japonais en soie. La technique Tsujigahana est un procédé complexe de teinture de kimono en soie à manches longues qui nécessite un haut niveau de maîtrise pour être parfait. Il était célèbre pendant la période Muromachi, mais a fini par céder la place à des méthodes de décoration de kimono moins exigeantes en main-d'œuvre.

Cent ans après son déclin, un jeune artiste nommé Kubota Itchiku a décidé de passer sa vie à réinventer la tradition. Le musée présente des expositions des créations de Kubota, dont une œuvre inachevée intitulée "Symphonie de lumière" composée de 80 kimonos individuels qui, ensemble, formeront une image du Mont Fuji et des quatre saisons. Le terrain du musée est également intéressant à explorer et comprend des jardins conçus par Kubota, une chute d'eau, une scène extérieure pour des représentations occasionnelles, des œuvres d'art de toute l'Asie et de l'Afrique, un salon de thé, ainsi que des bâtiments uniques en leur genre faits de corail et de calcaire d'Okinawa.

 

2. Ascension du Mont Fuji

Bien sûr, grimper jusqu'au sommet du Mont Fuji est l'une des façons les plus courantes de découvrir la montagne.

Comme les autres montagnes japonaises, le Mt Fuji est divisé en 10 stations. Bien qu'il soit possible de marcher depuis le pied du mont, jusqu'à la 10e station vers le sommet, le point de départ le plus courant pour presque toutes les personnes tentant de gravir le mont se trouve à la 5e station, à peu près à mi-chemin de la montagne. Sur les itinéraires les plus fréquentés, il y a des refuges de montagne où les grimpeurs peuvent se mettre à l'abri, payer pour utiliser les toilettes, acheter de la nourriture et même dormir.

Fuji Subaru Line 5ème Station

Fuji Subaru Line 5ème Station

 

Il y a quatre sentiers principaux parmi lesquels choisir :

- le Yoshida

- le Fujinomiya

- le Subashiri

- le Gotemba.

Le sentier le plus plus populaire est de loin celui de Yoshida, dont la 5e station offre le plus de possibilités de shopping et est accessible par bus direct depuis les endroits les plus divers, notamment le centre-ville de Tokyo. Les pistes et les installations de montagne ne sont ouvertes que pendant la saison officielle des ascensions au Fuji, qui s'étend généralement de début juillet à la mi-septembre, lorsque les routes sont libres de neige. En dehors de cette période, la randonnée n'est pas recommandée en raison des conditions météorologiques extrêmes et du risque élevé de glissements de terrain et d'avalanches.

Cependant, pendant la haute saison d'escalade, en particulier à la mi-août, beaucoup de personnes tentent de faire l'ascension et d'atteindre le sommet. La méthode recommandée est de partir de la 5e station pour aller à la 7e ou 8e station le premier jour, de dormir plusieurs heures dans un refuge de montagne qui doit être réservé à l'avance, puis de continuer de monter jusqu'au sommet pour voir le lever du soleil. 

Lever de soleil mont Fuji

Lever de soleil depuis le sommet du mont Fuji

 

Lorsque vous essayez d'escalader le Fuji, assurez-vous d'être correctement équipé pour une gamme de températures, une bonne condition physique, de porter des chaussures robustes, une lampe frontale et d'emporter beaucoup d'eau et de nourriture. De plus, pour éviter le mal d'altitude, il faut gravir la montagne lentement, rester hydraté et faire des pauses fréquentes.

 

1. Où et quand voir le Mont Fuji ?

À notre avis, la meilleure façon d'admirer le mont Fuji est simplement de s'imprégner de sa beauté naturelle qui inspire l'admiration. À travers les âges, les artistes, dont Hokusai et sa célèbre série d'estampes japonaises (Trente-six vues du mont Fuji),  ont été émus par sa forme et sa taille. Ils ont créé d'innombrables œuvres montrant la montagne sous tous les angles, dans toutes les conditions et à chaque saison.

Si l'ascension du Fuji est une expérience inoubliable, elle n'offre pas la meilleure vue de la montagne proprement dite. On peut débattre de l'endroit le plus pittoresque, mais voici quelques-uns des endroits les plus remarquables d'où l'on peut voir le Mont Fuji :

- La rive nord du lac Kawaguchiko

- Shizuoka City

- le Bunkyo Civic Center à Tokyo

- avec le shinkansen

- à l'intérieur du shinkansen

- de Kamakura, au bord de l'océan Pacifique

- le lac Ashinoko à Hakone

- la pagode Chureito

- le festival Fuji Shibazakura

- la péninsule d'Izu avec l'océan entre les deux

- onsen autour des pistes de ski de la région des cinq lacs du Fuji comme on en trouve à la station de neige du Fujiten

- un terrain de golf

-et bien d'autres...

Vue du mont Fuji depuis la péninsule d'Izu

Vue du mont Fuji depuis la péninsule d'Izu

 

Quant à la meilleure saison pour voir le Mt Fuji, elles ont chacune leurs charmes. À l'automne, pendant la saison du koyo, les tons dorés de l'automne mettent en valeur les montagnes environnantes de façon magnifique. Au printemps, lors de la floraison des cerisiers, les fleurs de cerisier forment un excellent cadre pour la montagne et en hiver, le manteau neigeux blanc caractéristique du Fuji forme une couronne majestueuse. Cependant, en été, bien que la région des cinq lacs du Fuji soit verte et luxuriante, l'humidité, les nuages et les typhons occasionnels bloquent souvent le mont Fuji, ce qui en fait la saison la plus difficile pour obtenir une vue magnifique.

 

Nous espérons que ce Top 5 vous donnera quelques idées visiter le Japon dans la région de Fuji.

Bon voyage au Japon.

 

Vêtements Japonais



Voir l'article entier

Geisha
Qu'est-ce qu'une Geisha ? Ce rôle méconnu

septembre 12, 2020

Venez découvrir l'histoire des geisha, ces femmes japonaises ayant dédié leur vie à l'art traditionnel japonais pour en maitriser tous les détails !
Voir l'article entier
Sanctuaire shinto : Lieu de culte japonais
Sanctuaire shinto : Lieu de culte japonais

septembre 10, 2020

Les sanctuaires shinto sont des lieux de culte et les résidences des kami, les "dieux" shintoïstes. Découvrons ensemble toutes leurs particularités !
Voir l'article entier
Top 10 des meilleurs animes de 2020
Top 10 des meilleurs animes de 2020

septembre 08, 2020

L'animation japonaise fait partie intégrante de l'export de la culture japonaise dans le monde entier. Découvrons le top 10 des meilleurs animés de 2020 !
Voir l'article entier